A propos

Renz et moi (Condutiarii), nous nous connaissons depuis de nombreuses années et nous avons commencé le jeu de rôles ensemble.

Tout a commencé au début de l’année 1983 avec l’achat complètement hasardeux d’un magazine. Quelques sous en poche, une douzaine d’années et prêt à dépenser ma maigre fortune dans une Majorette ou quelques bonbons chez le papetier du coin… mais non, une petite voix me dit à l’oreille : « va voir ces magazines là-bas ! ». Quelques minutes plus tard je ressors de la papeterie avec un magazine sous le bras : l’intrigant n°19 de Jeux & Stratégie. Un tas de jeux à l’intérieur, dont le fameux Labyrinstyx, le jeu calqué sur les Livres dont vous êtes le héros, que nous ferons Renz et moi en long en large et en travers, trouvant ce concept purement génial. Et là tout s’enchaîne, lecture réguliere de Jeux & Strat', lecture de nos premiers Casus Belli, lecture de nos premiers jeux de rôles, comme Méga, L’Ultime Épreuve, Féerie, Légendes Celtiques, la boîte rouge de Donjons & Dragons, puis d’autres, des wargames, des jeux de plateaux, comme Bloodbowl des éditions Descartes, une frénésie qui va durer pendant toute notre scolarité, qui nous maintiendra en haleine et que nous partagerons avec nos vieux amis d'alors (et qui le sont toujours).

1992, la vie active va sérieusement me ralentir et surtout me séparer de mes amis, joueurs de toujours. Pendant une longue période le jeu sera mis à l’écart, Magic fera son effet aussi. Je regarde d’un œil distrait la scène du jeu de rôles, mais je suis occupé ailleurs. Avant de reprendre il y a une dizaine d’année (fin 2007), tranquillement. Il y a eu des changements, je ne m’en étais pas rendu compte… Renz a continué de son côté, avec quelques parenthèses, souvent liées à des difficultés que la vie peut parfois nous offrir.

Aujourd’hui, je ne joue plus autant que pendant ma jeunesse et je suis surtout joueur de jeux de plateau, l’avantage d’avoir des joueurs à la maison parmi les membres de ma famille. Quelques parties de jeux de rôles de temps à autres avec un club des environs, un peu moins souvent des wargames. Renz est expatrié dans un pays asiatique, mais heureusement, il a rencontré un groupe de joueurs français avec qui il essaie de jouer régulièrement.

Cette passion est toujours présente. Nous essayons d’en partager un bout...